Chaque épisode interactif est une mise en situation des relations adultes-ados. Le joueur incarne l’un des personnages en choisissant les propos qu’il tient face à son interlocuteur, tandis que ce dernier réplique et réagit en fonction des choix du joueur.

L’échange – qu’il se termine ou non en clash – débouche sur un profil du joueur établi à partir de ses choix, sous la forme d’un diagramme à 5 composantes (sincérité, impulsivité, adaptabilité, expression émotionnelle, compréhension de la situation). Il s’accompagne d’un bilan complet, commenté par le Dr Pommereau, réplique par réplique, donnant accès à des rubriques détaillées sur les enjeux de l’adolescence. En France, les 11-19 ans sont environ 8 millions. Parmi eux, 15% vont très mal (anorexie-boulimie, automutilations, tentatives de suicide, abus de substances) et encore 15 autres pourcents suscitent des inquiétudes du fait de leurs comportements à risque (soirées alcoolisées, usage chronique de cannabis, etc.).

Les professionnels en charge d’adolescents (soignants, éducateurs, enseignants…) sont demandeurs d’outils facilitant le dialogue et les échanges avec les jeunes, les entretiens se révélant souvent difficiles à conduire sans thème et sans support.

Ils veulent aussi pouvoir mieux évaluer leurs propres modes de réaction et détecter des troubles éventuels. Les parents sont eux aussi demandeurs d’outils pour mieux comprendre leurs enfants, améliorer la communication et répondre de manière plus adaptée à leurs besoins, tout en offrant un cadre approprié et éclairant quant à leurs exigences éducatives.

L’immersion virtuelle permet une expérimentation libre et sans risque : on peut essayer des comportements, en voir et en analyser les conséquences, tout en jouant. Le caractère scientifique des contenus psychologiques définit ce que certains appellent un « serious-game » que nous préférons appeler simulateur de comportement adolescent.

La série CLASH BACK propose une immersion dans une situation interactive confrontant un(e) ado à un adulte référent jusqu’au risque de rupture, d’où son nom — clash, et back, parce qu’on peut revenir sur ses choix, les analyser, en comprendre les enjeux. Découvrez à travers cette vidéo la démonstration d'usage du 1er épisode de CLASH BACK.