Découvrez dans cette page des témoignages des utilisateurs du jeu vidéo CLASH BACK, le simulateur de comportement adolescent.

Marc Delorme

Psychiatre au Centre Jean Abadie (Bordeaux)

"Au cours de l’utilisation du serious game dans les troubles des conduites alimentaires (anorexie et boulimie) chez des patientes hospitalisées,  nous avons remarqué que les jeunes filles anorexiques qui testent CLASH BACK, parviennent à s'en saisir et à parler d'elles plus facilement. CLASH BACK débloque la parole chez ces patientes plutôt introverties et elles se mettent à jouer, alors que leur maladie les rigidifie et s’oppose à la spontanéité. Ce jeu les aide à sortir de leur inhibition, à parler, à penser, à échanger… CLASH BACK leur plait, les accroche et permet de créer un décalage de la fixation alimentaire, pour mieux prendre conscience de leurs modes de relation avec les autres. Chez les patientes boulimiques, le jeu les aide à réfléchir avant d’agir de manière trop impulsive."


Béatrice Desprès

Kinésithérapeute au Centre Jean Abadie (Bordeaux)

"Nous utilisons le jeu clash back avec nos patients anorexiques et ou boulimiques en atelier groupal mais aussi en individuel. Nous avons constaté un intérêt immédiat pour le jeu dès les premières séances de tous les adolescents même ceux plutôt en grande difficulté d’investissement sur les autres ateliers probablement du fait que le virtuel ne provoque pas d’angoisse ni avant la séance ni pendant la séance. Le fait de faire jouer les patients en binôme, souvent une patiente plutôt boulimique avec une patiente plutôt en restriction, permet d’observer une complémentarité et une entraide beaucoup plus spontanées entre l’impulsivité et l’hyperintellectualisation qui entrave le reste du temps. Le fait de l’avoir observé avec le jeu tout simplement avec le timer qui apporte une réponse immédiate a permis de reprendre ce travail sur un plan plus corporel lors des séances de motricité par exemple. Dans l’utilisation individuelle on a vu que des patients qui ne parlait jamais ou difficilement de leur relation avec leur père dans des entretiens formels, abordaient ce sujet assez rapidement tout en jouant disant par exemple : « à si je réponds ça à mon père il ne réagit pas alors que j’aimerais qu’il me réponde comme le père de Chloé »  (quand Chloé critique la façon de manger de son père). En fait le jeu clash back est un support qui permet de mettre à jour sans tension des fonctionnements dans les liens ce qui peut être repris dans les autres ateliers sous d’autres formes."


Alexia M.

Utilisatrice

"Bonjour j'ai testé CLASH BACK et j'ai complétement adhéré, voilà enfin un jeu vidéo intelligent....Bon il est vrai que ce jeu n'est pas destiné à des gens de ma tranche d'âge vu que j'ai 28 ans, mais bon j'ai trouvé ça intéressant..."


Alexia T.

Étudiante, (Gujan-Mestras)

"J'ai utilisé Clash Back tout d'abord dans le but d'un reportage et en ayant joué avec mon père, cela m'a permis d'ouvrir un dialogue avec lui et de communiquer plus facilement. Il nous arrive d'y jouer de temps en temps, cela permet de voir les réactions de l'un et de l'autre, c'est très attractif."


 

Vous utilisez CLASH BACK ?

Votre avis nous intéresse… n'hésitez pas à écrire à l'adresse suivante pour témoigner : contact@interactive-situations.com